Accueil > Revue APNA > Revue N°155 > Éditorial du Président

Revue APNA N°155 - 4 ème trimestre 2011

Éditorial du Président

Donnons un avenir à l’APNA

jeudi 24 novembre 2011, par BOUVET Geoffroy - Président

Donnons un avenir à l’APNA


Geoffroy BouvetNotre association a connu des jours glorieux.
En 1927, MERMOZ était adhérent et ses collègues PNT des compagnies françaises lui avait emboîté le pas. L’APNA était alors le vecteur des revendications de la profession. Ce carrefour des idées a été source de création à la fois du SNPL et de la CRPN. Depuis, l’Académie de l’Air et de l’Espace s’est emparée avec succès de la réflexion technique, que la Commission technique (Cometec) du SNPL ne peux totalement couvrir.

Ainsi, l’APNA a permis à d’autres acteurs de s ’emparer de ses champs initiaux d’activité au bénéfice des PNT actifs.

C’est pourquoi, , l’APNA s’est alors concentrée sur l’aide à apporter aux jeunes, désireux de s’orienter vers la profession de pilote de ligne, via les parrainages, les financements de formation et la représentation dans les forums aux carrières, et autres salons des métiers. Forte de ses nombreux adhérents retraités, l’APNA a pu voir élu au Conseil d’administration de la CRPN, son candidat Yves YGOUF.

L’APNA vit aujourd’hui de la seule cotisation de ses membres, dont le nombre est resté paradoxalement stable ces dernières années. Paradoxalement, car, dans le même temps, la communauté des PNT actifs s’est disséminée en déménageant majoritairement en province.

L’APNA est un bel outil, car encore porteuse d’une belle image : une association sans but lucratif reconnue d’utilité publique. Isolée, elle ne peux plus prétendre au leadership, mais adossée « aux poids lourds » de la profession, l’APNA peut être un acteur de solidarité.

C’est pourquoi j’ai proposé à la dernière Assemblée Générale un plan d’action dont vous avez pu constater quelques effets pratiques. A l’instar du SNOMAC, l’APNA a quitté son siège dans Paris et a loué un bureau au siège du SNPL au Dôme à Roissy/CDG. Nous nous sommes ainsi rapprochés des actifs et nous bénéficions ainsi de la logistique du SNPL. Nos coûts de structure s’en trouvent réduits avec une capacité d’action accrue.

Dans un premier temps, nous allons tenter de développer l’activité actuelle de l’APNA au bénéfice des jeunes en systématisant les parrainages. Par la suite, nous développerons nos services en direction des actifs en marge des grandes organisations professionnelles.

Les responsables les plus représentatifs de la profession se sont présentés aux élections de notre Conseil d’administration. Ainsi, le président du SSNAM (Service Social des Navigants de l’Aviation Marchande), les administrateurs PNT d’Air France, des membres actifs du Conseil d’administration de la CRPN, des élus syndicaux, nous ont rejoints montrant ainsi leur adhésion aux valeurs de l’APNA et au renouveau de son action.

L’équipe actuelle aux commandes de l’APNA s’est efforcée de faire vivre notre association bon gré mal gré. Leur dévouement est un modèle pour les jeunes générations. Je sais leur aspiration à un repos bien mérité.

La partie ne sera gagnée que lorsque la génération suivante sera prête à les remplacer dès maintenant. Toutes les bonnes volonté sont les bienvenues, les projets ne manquent pas.

Je remercie chaleureusement tous nos adhérents de leur fidélité et de leur soutien au renouveau.

Geoffroy Bouvet
Président de l’APNA


Enregistrer au format PDF article en PDF  Version imprimable de cet article Version imprimable